Slideshow image

[in English]

Le samedi matin de la conférence Fleurir, nos délégués ont été soigneusement dirigés vers un temps spécial de confession individuelle et collective. Sous le leadership de six personnes du district, nous étions encouragés à permettre à Dieu d’entretenir le sol de nos cœurs dans le domaine de la perte de notre premier amour, la peur et le désir de tout contrôler, l’autosuffisance, l’amertume et ressentiment, la mentalité orpheline et le découragement. Nous savons que nous avons besoin du Saint-Esprit pour sarcler ces choses hors de nos vies si nous voulons voir la floraison et les fruits que nous espérons. Nous avons également pris le temps de confesser, devant Dieu, au nom de nos Églises, dans ces mêmes domaines.

Ce temps s’est terminé avec de puissantes déclarations des promesses de Dieu pour nous, au Québec, croyant que Dieu « fait une chose nouvelle » par chez nous, « mettant un chemin dans le désert » (Ésaïe 43.19).